Please choose a language:

Close
 
AE-10561

Jeanne Demessieux (1921-1968)

Complete Organ Works

Stephen Tharp

Dudelange, Eglise Saint-Martin
Rouen, Abbatiale Saint-Ouen

Contenu:
Jeanne Demessieux (1921-1968) :
Te Deum [op.11]
Prélude et Fugue ut majeur [op.13]
Pointes (Six Etudes) [op.5]
Tierces (Six Etudes) [op.5]
Sixtes (Six Etudes) [op.5]
Accords alternés (Six Etudes) [op.5]
Notes répétées (Six Etudes) [op.5]
Octaves (Six Etudes) [op.5]
La Nativité [op.4]
Rorate (Twelve Choral Preludes) fa majeur [op.8]
Adeste fideles (Twelve Choral Preludes) sol majeur [op.8]
Attende Domine (Twelve Choral Preludes) ré majeur [op.8]
Stabat Mater (Twelve Choral Preludes) fa majeur [op.8]
Vexilla Regis (Twelve Choral Preludes) mi mineur [op.8]
Hosanna Filio David (Twelve Choral Preludes) mi bémol majeur [op.8]
O Filii (Twelve Choral Preludes) sol mineur [op.8]
Veni Creator (Twelve Choral Preludes) si bémol majeur [op.8]
Ubi Caritas (Twelve Choral Preludes) ut majeur [op.8]
In Manus tuas (Twelve Choral Preludes) sol majeur [op.8]
Tu es Petrus (Twelve Choral Preludes) ré mineur [op.8]
Domine Jesu (Twelve Choral Preludes) sol mineur [op.8]
Veni Sancte Spiritus (Sept Méditations sur le Saint-Esprit) [op.6]
Les Eaux (Sept Méditations sur le Saint-Esprit) [op.6]
Pentecôte (Sept Méditations sur le Saint-Esprit) [op.6]
Dogme (Sept Méditations sur le Saint-Esprit) [op.6]
Consolateur (Sept Méditations sur le Saint-Esprit) [op.6]
Paix (Sept Méditations sur le Saint-Esprit) [op.6]
Lumière (Sept Méditations sur le Saint-Esprit) [op.6]
Prélude (Triptyque) [op.7]
Adagio (Triptyque) [op.7]
Fugue (Triptyque) [op.7]
Andante la mineur
Répons pour le temps de l'avent: Consolamini
Répons pour le temps de Pâques
Répons pour le temps du Saint-Sacrement: Lauda Sion (I)
Répons pour le temps du Saint-Sacrement: Lauda Sion (II)
Répons pour le temps du Très-Saint-Rosaire: Ave Maria
Poème pour orgue et orchestre [op.9]
More details...

Stephen Tharp, Orgue
Durée totale: 3:3 (h:m)
Booklet: 40p., Anglais Français Allemand
Numéro de catalogue AE 10561
EAN 4026798105617
Catégorie de produit: SACD
Date de sortie: 17/11/2008
  • play_circle_outline Te Deum
  • play_circle_outline Notes répétées
  • play_circle_outline La Nativité
  • play_circle_outline Hosanna Filio David
  • play_circle_outline Veni Sancte Spiritus
  • play_circle_outline Fugue (Chant de joie)
  • play_circle_outline Consolamini
  • play_circle_outline Lauda Sion (I)

Une nouveauté exquisite et extraordinaire : notre coffret "Jeanne Demessieux - Complete Organ Works" est enfin disponible ! Nous sommes très fiers de présenter cette édition à l'occasion du 40e anniversaire de la mort de Jeanne Demessieux en 1968.

Le chemin a été long, depuis les premières idées et discussions entre Stephen Tharp et moi en 2002 jusqu'au résultat final aujourd'hui ! Nous avons choisi deux instruments extraordinaires pour ce projet. Pour les Etudes op.6 il était clair que l'on avait besoin d'un orgue à transmission électrique ou électro-pneumatique avec 61 respectivement 32 notes dans une bnne acoustique. L'orgue de Saint-Martin de Dudelange (L) me paraissait comme un instrument idéal pour ce répertoire, avec son charactère symphonique et une puissante batterie de chamades. N'importe que ce que vous cherchez en termes de registrations pour cette musique, vous le trouverez dans cet orgue.
Ensuite, l'orgue de Saint-Ouen s'est imposé pour le Vol.2 : Jeanne Demessieux a très bien connu cet orgue, elle l'a très souvent joué et l'aimait beaucoup. C'est ici qu'elle a crée ses "Répons pour le temps de Paques" d'ailleurs. Enfin, ce n'était qu'en 2006 que nous avons eu des copies des pièces pas encore publiées à cette époque! Ainsi nous vous offrons alors une véritable intégrale dans un coffret. Et, bien sûr, tous ces enregistrements ont été faits en stéréo ET en multicanal surround.
Comme le programme du SACD 2 (enregistré à Saint-Ouen) était trop long pour un CD normal (mais non pour un SACD), nous ajoutons un CD "bonus" qui contient les "Répons pour le Temps Liturgiques". En dehors de cela, vous trouverez sur ce CD un document historique unique : un enregistrement de Radio France de 1952. Jeanne Demessieux y joue son "Poème" pour orgue et orchestre op.9, à la Salle Pleyel, avec l'Orchestre Radio Symphonique de Paris, sous la baguette d'Eugène Bigot.
Stephen Tharp est un immense musicien et parmi les meilleurs organistes concertistes de notre temps. Nous ne pouvons pas dire à quel point nous sommes heureux de le souhaiter le bienvenue ici chez Aeolus pour la première fois.

Les disques sont emballés dans un jolie boîtier en carton, avec des pochettes individuelles en couleur pour chaque disque et un livret de 40 pages!

Commentaire du producteur Christoph Martin Frommen:

Christoph Martin Frommen

Mon premier contact avec la musique de Jeanne Demessieux fut en 1987. J'entendais l'organiste hollandais Jean-Pierre Steijvers qui jouait le "Te Deum" op.11. J'étais tout de suite fasciné par la subtilité des harmonies et j'achetais la partition. Et bien évidemment je voulais entendre les autres pièces! Quelques années plus tard, à Rouen, je trouvais le coffret (33t) avec l'intégrale de Jeanne Demessieux, enregistré par Pierre Labric pour la Musical Heritage Society. Et j'avais l'occasion de rencontrer Pierre Labric personellement. Il me parlait beaucoup de Jeanne Demessieux, il me donna d'autres partitions et il me faisait même jouer quelques pièces. Plus de 10 ans plus tard j'avais l'occasion de travailler pour la première fois avec Stephen Tharp, à Paris. En 2002 il m'approcha avec son idée d'enregistrer l'intégralité des oeuvres d'orgue de Jeanne Demessieux pour Aeolus. J'étais enthousiasmé, car je savais que pratiquement personne d'autre serait capable de répondre aux exigeances énormes de cette musique extrèmement difficile. Nous avons vécu des moments inoubliables au cours des différentes séances d'enregistrement et nous avons aussi eu à faire face à des problèmes et obstacles (perche de micro tombé à Dudelange, pied blessé de Stephen juste avant une date d'enregistrement à Rouen en 2005), mais, il y a toujours un mal pour un bien: au début de 2006 nous avions finalement reçu les partitions des pièces non publiées encore à cette époque !
Pour moi il était très important de faire tous ces enregistrement en stéréo ET en multicanal. Et je crois que les résultats sont plus que satisfaisants! Saint-Ouen de Rouen en particulier sonne encore beaucoup plus convainquant en multicanal qu'en stéreo.
Bref, cette édition est notre hommage personnel de Stephen et moi à cette musicienne française extraordinaire à l'occasion du 40e anniversaire de sa mort en 1968. Ne manquez pas cet enregistrement, vous serez enthousiasmés.

€ 41,91 (including tax)
Temporarily unavailable
Super Audio CD Information info

Super Audio CD (SACD) Information

This 'Hybrid' Super Audio CD plays on all CD players and SACD players.

CD Audio: Stereo

SACD: Stereo High Resolution + Multichannel Surround High Resolution

SACD - qu'est-ce que cela signifie?

All AEOLUS SACDs...

Close
5 Diapason Preis der deutschen Schallplattenkritik

Reviews on “Demessieux: Complete Organ Works”

 

www.resmusica.com Frédéric Muñoz, December 2009 :

“Stephen Tharp, organiste américain, a longtemps mûri ces pièces, les enregistrant sur trois années consécutives : son discours est profond, virtuose, et racé. ”
More details...

L’année 2008 marque les quarante ans de la disparition de Jeanne Demessieux grande artiste française, l’une des plus prestigieuses organistes du XXe siècle. Peu à peu reconnue comme tel, nous pouvons enfin depuis peu apprécier également ses dons de compositeur à l’orgue. Il y a seulement quelques semaines, un DVD nous proposait cette œuvre interprétée par Maxime Patel, sur l’orgue de l’abbaye de Waldsassen en Allemagne. De plus, de nombreux enregistrements de Jeanne Demessieux interprète ont été re-édités en CD par la firme Festivo, dont une intégrale César Franck, déjà signalée, merveilleusement captée en stéréo en 1959 par Decca à sa tribune de la Madeleine à Paris, et qui reste encore aujourd’hui une référence absolue (grand prix du disque 1960). Native de Montpellier, elle « montera » rapidement à Paris pour obtenir ses diplômes au conservatoire de Paris, pour le piano, puis l’orgue. Elle sera la grande élève de Marcel Dupré, jusqu’à ce qu’une brouille légendaire ne les sépare. Titulaire de l’orgue de l’église du Saint-Esprit à Paris, elle sera plus tard, en 1962, nommée à la tribune de la Madeleine jusqu’à sa disparition prématurée en 1968. La version qui nous est proposée ici, réalisée sur deux orgues est passionnante à tous points de vue. L’orgue de Dudelange s’inscrit dans une esthétique de type néo-classique, contemporaine des œuvres de Demessieux : Usage assez fréquent de mixtures bien timbrées en particulier. Le Cavaillé-Coll de Saint-Ouen de Rouen, lui illustre d’avantage la tradition de l’orgue symphonique français dont Jeanne Demessieux est issue par l’école de Dupré. Le rapprochement de ces deux orgues apporte une complémentarité opportune à cette œuvre. Stephen Tharp, organiste américain, a longtemps mûri ces pièces, les enregistrant sur trois années consécutives : son discours est profond, virtuose, et racé. Les œuvres de divisent en pièces de concert très virtuoses (études pour la pédale par exemple) et en pièces liturgiques (Te Deum, ou Méditations sur le Saint-Esprit). Ce coffret comporte sur le troisième CD, un document inédit enregistré en 1952 à la salle Pleyel : il s’agit d’une œuvre pour orgue et grand orchestre Poème op. 9 joué par Jeanne Demessieux elle-même sur l’ancien orgue de cette salle parisienne : Instrument d’importance de 70 jeux sur 4 claviers et pédalier édifié en 1930 par la société Cavaillé-Coll. C’est le premier et le seul enregistrement connu de cet orgue, d’autant plus précieux que cet orgue n’existe plus aujourd’hui, disparu de cette célèbre salle. Qu’est-il devenu ? Qu’en a-t-on fait, qui l’a récupéré ? Vit-il encore quelque part, ou a-t-il subi la dure épreuve de la destruction définitive ? En tout cas ce document nous le fait entendre, au travers de ce poème symphonique parfois grinçant, et qui sait, prémonitoire. Saluons également la belle présentation de ce coffret reprenant les célèbres fresques « Pentecôte » de Maurice Denis, réalisée en l’église du Saint-Esprit à Paris, où Jeanne Demessieux fût organiste. Une iconographie en harmonie avec sa musique. Justice est rendue à cette artiste d’exception, concertiste internationale, qui a su porter au plus haut son art musical dans le monde entier. En cette année Messiaen, on regrette d’autant plus l’intégrale pour orgue de cet auteur qu’elle devait réaliser, à la fin des années 60, un enregistrement dont elle disait elle-même : « qu’il serait le plus beau de sa carrière ». Elle n’en a hélas pas eu le temps, disparaissant le 11 novembre 1968.

Télécharger l'original de la critique:
AE-10561 Res Musica.pdf 185,94 kB

 

Diapason Paul de Louit, no.567 :

“Tharp, littéralement, y entre, et dans le clavier, et dans la matière sonore des Méditations : grande réussite de ce disque, partagée entre l'interprète et l'instrument. Emouvant bonus, en outre, que l'enregistrement public du Poème par son auteur, tiré des archives de l'Ina.”
More details...

L'œuvre de Jeanne Demessieux se comprend dans le sillage de sa personnalité de virtuose consciente d'elle-même.
Les Etudes op. 5 (1944) sont réputées, avec les Esquisses de son maître Marcel Dupré, constituer le bréviaire des difficultés les plus transcendantes de l'instrument. Derrière le spectaculaire de ses acrobaties, ce recueil a sans doute caché les richesses des Méditations sur le Saint-Esprit ou, plus modestes d'apparence, des tardifs Répons pour les temps liturgiques.
Sans nier à Demessieux une certaine recherche de modernité du langage, moins personnelle que chez sa consœur Rolande Falcinelli mais néanmoins empreinte de belles couleurs « messiaeniques », la pensée musicale part chez elle du geste instrumental. Aussi, pour la jouer, faut-il un technicien. On ne reprochera certes pas à Stephen Tharp de ne pas l'être. Les difficultés des Etudes sont surmontées avec aisance, le Te Deum rutile. Peut-être seulement une certaine ostentation de cette aisance le conduit-il à gommer quelque peu les piliers, à estomper les contours, à jouer en surface. Dans Pointes et Tierces on n'a pas la même impression de précision aiguë que dans la version de Maurizio Ciampi, qui pourtant doit rendre des points à Tharp pour la couleur instrumentale et parfois pour la pure technique.
L'orgue de Rouen oblige à davantage d'énergie que celui de Dudelange. Tharp, littéralement, y entre, et dans le clavier, et dans la matière sonore des Méditations : grande réussite de ce disque, partagée entre l'interprète et l'instrument. Le coffret évoque élégamment les peintures de Maurice Denis pour l'église du Saint-Esprit, dont Jeanne Demessieux fut l'organiste, fort à propos pour nous faire excuser la candeur figurative par la sincérité de la démarche spirituelle. Emouvant bonus, en outre, que l'enregistrement public du Poème par son auteur, tiré des archives de l'Ina. Paul de Louit

Télécharger l'original de la critique:
Diapason_AE_10561.jpg 326,91 kB

 

Orgelvriend Gerco Schaap, December 2009 :

“We hebben hier te maken met een absolute topproductie. Een toporganist voor wie het werk van Demessieux geen geheimen meer blijkt te hebben, twee top-orgels (waarvan het tweede, Rouen, niet in topconditie is maar wel diepe indrukken achterlaat) en een opname van topkwaliteit.”
More details...

Jeanne Demessieux – in de Orgelvriend van november en december
2008 schetste Herman van Vliet haar korte leven dat in dienst van
de kunst stond. Complete opnamen van haar werk zijn zeldzaam.
Demessieux’ oud-leerling Pierre Labric nam begin jaren zeventig
voor het eerst al haar orgelwerken in Rouen en Angoulème op voor
lp. Maxime Patel speelde in de Basilika Waldsassen haar complete
werk voor dvd (zie bespreking in de Orgelvriend van december
2008). De Amerikaanse organist Stephen Tharp, ook in Nederland
geen onbekende, heeft als eerste het complete werk van Jeanne
Demessieux ingespeeld op twee cd’s. In het fraaie doosje dat Aeolus
hiervan heeft gemaakt, zitten drie cd’s. De eerste twee daarvan
zijn multichannel super audio cd’s (ook op een gewone cd-speler
af te spelen). De derde is een ‘gewone’ cd waarop nogmaals de vijf
Répons pour les temps liturgiques staan (die op de 2e sacd zijn in
feite bonus tracks speciaal voor sacd-spelers) en een archiefopname
van het nationaal audiovisueel archief in Parijs met Jeanne
Demessieux als soliste in haar eigen Poème voor orgel en orkest.
Jeanne Demessieux aan het orgel in de kerk St.-Esprit, Parijs.
We hebben hier te maken met een absolute topproductie. Een toporganist
voor wie het werk van Demessieux geen geheimen meer
blijkt te hebben, twee top-orgels (waarvan het tweede, Rouen,
niet in topconditie is maar wel diepe indrukken achterlaat) en een
opname van topkwaliteit. Dit, gevoegd bij de uitstekende informatie
in het booklet en de smaakvolle presentatie, maakt deze productie
tot volwaardige eindredacteurskeuze.
De dispositie van het Stahlhut-orgel in de Eglise St.-Martin in het
Luxemburgse Dudelange vertoont Duits-, Frans- en Engels-romantische
elementen en is daarmee een ideaal instrument voor de vertolking
van (een deel van) Demessieux’ orgeloeuvre.
La Nativité, Demessieux’ eerste grote compositie uit 1943 en nog
duidelijk onder invloed van Dupré, ademt precies die gespannen,
on-kerstachtige sfeer die het stuk kenmerkt. Wonderlijk dat dit werk
tot op heden niet werd uitgegeven. Verder op deze cd haar bekendste
compositie, Te Deum, de lichtvoetige, nog aan Dupré herinnerende
Prélude et Fugue uit 1964 en de veeleisende Six Etudes uit
het voorlaatste oorlogsjaar. De twaalf koraalpreludes opus 8 bieden
de minder geoefende luisteraar een afwisselend, subtiel geregistreerd
palet aan bewerkingsvormen. Geniaal in hun eenvoud.
Cd 2 opent met de Zeven Meditaties over de Heilige Geest, eveneens
een hoogtepunt in Demessieux’ oeuvre. De titels van het tussen
1945 en 1947 ontstane werk corresponderen met de zeven
gaven van de Heilige Geest (wijsheid, verstand, inzicht, sterkte, kennis,
eerbied, liefde voor Gods naam). Haar Triptique opus 7 speelde
Demessieux voor het eerst in januari 1948, het jaar waarin zich de
breuk met Dupré voltrok. Bij ‘gewone’ cd-spelers eindigt de cd na
het Andante uit 1953, een hommage aan haar oud-leraar Jean Gallon.
Op sacd-spelers volgen dan nog de vijf Répons pour les temps
liturgiques, die Demessieux in 1965 ten doop hield op het orgel van
de St.-Ouen in Rouen, hetzelfde instrument waarop Tharp ze nu
heeft opgenomen. Voor de ‘gewone’ cd-spelers staat dit werk op de
derde cd, die verder is gevuld met de historische opname van het
Poème opus 9 voor orgel en orkest. Historisch in meerdere opzichten:
zowel organiste als dirigent (Eugène Bigot) zijn niet meer in
leven en ook het in 1929 door de “Société Cavaillé-Coll” geplaatste
viermanuaals orgel van de Salle Pleyel bestaat niet meer. Dan
luister je toch anders naar zo’n door de moderne opnametechniek
ingehaalde opname.
De documentatie (Eng., Fr., Du.), met een bibliografie aan het slot, is
voortreffelijk. De afbeelding van het liturgisch centrum van de Parijse
Eglise du Saint-Esprit, de kerk waar Demessieux organiste was,
symboliseert heel goed de inspiratiebron van waaruit zij werkte.
Gerco Schaap

Télécharger l'original de la critique:
AE-10561_Orgelvriend.jpg 610,67 kB

Close

www.resmusica.com :

Stephen Tharp, organiste américain, a longtemps mûri ces pièces, les enregistrant sur trois années consécutives : son discours est profond, virtuose, et racé.

Diapason :

Tharp, littéralement, y entre, et dans le clavier, et dans la matière sonore des Méditations : grande réussite de ce disque, partagée entre l'interprète et l'instrument. Emouvant bonus, en outre, que l'enregistrement public du Poème par son auteur, tiré des archives de l'Ina.

Orgelvriend :

We hebben hier te maken met een absolute topproductie. Een toporganist voor wie het werk van Demessieux geen geheimen meer blijkt te hebben, twee top-orgels (waarvan het tweede, Rouen, niet in topconditie is maar wel diepe indrukken achterlaat) en een opname van topkwaliteit.
info2