Please choose a language:

Close
 
AE-11261

Matthias Weckmann (c.1616-1674)

Matthias Weckmann: Complete Organ Works

Léon Berben

Luebeck, Saint-Jacques
Tangermünde, St.Stephanuskirche

Contenu:
Matthias Weckmann (c.1616-1674) :
Praeambulum Primi toni a 5 ré mineur
Fuga exD ped. primi Toni ré mineur
Canzon in G sol majeur
Gott seÿ gelobet und gebenedeyet sol majeur
Toccata in e mi mineur
Canzon in d ré mineur
Ach wir armen Sünder ré majeur
Fantasia ex D ré mineur
Komm, heiliger Geist, Herre Gott sol majeur
Canzon in c ut mineur
Nun freut Euch, lieben Christen Gemein sol majeur
Toccata dal 12 Tuono ut majeur
Canzon del istesso tuono ut majeur
Toccata vel Praeludium Primi Toni ré mineur
Magnificat secundi toni sol majeur
Gelobet seystu Jesu Christ II sol majeur
Canzon in C ut majeur
Gelobet seystu Jesu Christ I sol majeur
O Lux Beata Trinitas ré mineur
Toccata ex D ré mineur
Es ist das Heÿl uns kommen her sol majeur
More details...

Léon Berben, Orgue
Durée totale: 2:31 (h:m)
Booklet: 36p., Anglais Allemand
Numéro de catalogue AE 11261
EAN 4026798112615
Catégorie de produit: 2CD
Date de sortie: 13/11/2020
  • play_circle_outline Praeambulum Primi toni a 5
  • play_circle_outline Fuga ex D ped. primi Toni
  • play_circle_outline Canzon in G
  • play_circle_outline Gott seÿ gelobet und gebenedeyet - Primus versus
  • play_circle_outline Gott seÿ gelobet und gebenedeyet - Secundus versus
  • play_circle_outline Toccata in e
  • play_circle_outline Canzon in d
  • play_circle_outline Ach wir armen Sünder - Primus versus
  • play_circle_outline Ach wir armen Sünder - Secundus versus
  • play_circle_outline Ach wir armen Sünder - Tertius versus
  • play_circle_outline Fantasia ex D
  • play_circle_outline Komm, heiliger Geist, Herre Gott - Primus versus
  • play_circle_outline Komm, heiliger Geist, Herre Gott - Secundus versus
  • play_circle_outline Komm, heiliger Geist, Herre Gott - Tertius versus
  • play_circle_outline Canzon in c
  • play_circle_outline Nun freut Euch, lieben Christen Gemein - Primus versus
  • play_circle_outline Nun freut Euch, lieben Christen Gemein - Secundus versus
  • play_circle_outline Nun freut Euch, lieben Christen Gemein - Tertius versus
  • play_circle_outline Toccata dal 12 Tuono
  • play_circle_outline Canzon del istesso tuono
  • play_circle_outline Toccata vel Praeludium Primi Toni
  • play_circle_outline Magnificat secundi toni - Primus versus
  • play_circle_outline Magnificat secundi toni - Secundus versus
  • play_circle_outline Magnificat secundi toni - Tertius versus
  • play_circle_outline Magnificat secundi toni - Quartus versus
  • play_circle_outline Gelobet seystu Jesu Christ II - Primus versus
  • play_circle_outline Gelobet seystu Jesu Christ II - Secundus versus
  • play_circle_outline Gelobet seystu Jesu Christ II - Tertius versus
  • play_circle_outline Canzon in C
  • play_circle_outline Gelobet seystu Jesu Christ I - Primus versus
  • play_circle_outline Gelobet seystu Jesu Christ I - Secundus versus
  • play_circle_outline Gelobet seystu Jesu Christ I - Tertius versus
  • play_circle_outline Gelobet seystu Jesu Christ I - Quartus versus
  • play_circle_outline O Lux Beata Trinitas - Primus versus
  • play_circle_outline O Lux Beata Trinitas - Secundus versus
  • play_circle_outline O Lux Beata Trinitas - Tertius versus
  • play_circle_outline O Lux Beata Trinitas - Quartus versus
  • play_circle_outline O Lux Beata Trinitas - Quintus versus
  • play_circle_outline O Lux Beata Trinitas - Sextus versus
  • play_circle_outline Toccata ex D
  • play_circle_outline Es ist das Heÿl uns kommen her - Primus versus
  • play_circle_outline Es ist das Heÿl uns kommen her - Secundus versus
  • play_circle_outline Es ist das Heÿl uns kommen her - Tertius versus
  • play_circle_outline Es ist das Heÿl uns kommen her - Quartus versus
  • play_circle_outline Es ist das Heÿl uns kommen her - Quintus versus
  • play_circle_outline Es ist das Heÿl uns kommen her - Sextus versus
  • play_circle_outline Es ist das Heÿl uns kommen her - Ultimus versus

Pour la première fois, l'intégrale des œuvres pour orgue de Matthias Weckmann ont été enregistrées sur des instruments du début du XVIIe siècle et donc sur des orgues véritablement authentiques. Le choix de l'orgue Stellwagen de la Jakobikirche de Lübeck et de l'orgue Scherer de la Stephanuskirche de Tangermünde font de cet enregistrement une véritable référence - évidemment en Super Audio CD en stéréo et multicanal...

Pour son enregistrement intégral (double SACD) de l'œuvre pour orgue de Matthias Weckmann, Léon Berben a choisi deux des plus fameux orgues du début du baroque en Allemagne : l'orgue Hans Scherer (1624) de la Stephanuskirche de Tangermünde et l'orgue Friedrich Stellwagen (1636) de la Jakobikirche de Lübeck. Les deux instruments sont merveilleusement conservés et ont été restaurés de manière exemplaire. Sur le plan stylistique, ils sont parfaitement adaptés aux œuvres d'orgue de Matthias Weckmann, élève de Heinrich Schütz. Léon Berben prouve une fois de plus sa profonde connaissance des techniques d'ornementations du début du baroque et fait ressortir des sons authentiques d'une époque antérieure. La couleur de son art de la registration fait que les œuvres sonnent comme si elles étaient interprétées par un ensemble instrumental baroque.

€ 29,99 (including tax)
Super Audio CD Information info

Super Audio CD (SACD) Information

This 'Hybrid' Super Audio CD plays on all CD players and SACD players.

CD Audio: Stereo

SACD: Stereo High Resolution + Multichannel Surround High Resolution

SACD - qu'est-ce que cela signifie?

All AEOLUS SACDs...

Close
Preis der deutschen Schallplattenkritik 5 Diapason

Reviews on “Weckmann: Matthias Weckmann: Complete Organ Works”

 

Rheinische Post Dr. Wolfram Goertz, January 11, 2021 :

“Diese Instrumente machen es uns leicht, die Farbigkeit, kontrapunktische Kreativität und formale Strenge Weckmanns zu bewundern [...] man erlebt kostbare Details und zugleich das Atmen des Kirchenraums.”

Télécharger l'original de la critique:
20210111_Rheinische Post - Düsseldorf_Seite 8.jpg 700,99 kB

 

Music Web International Stephen Greenbank, January 28, 2021 :

“My introduction to Weckmann’s organ music has been very positive indeed, and Léon Berben is a splendid advocate and an authoritative proponent. I’m completely won over by his choice of instruments, showcased in spectacular SACD quality sound.”
More details...

This latest release from the German label Aeolus will appeal to all enthusiasts of organ music of the North German Baroque, of which Matthias Weckmann (sometimes spelt Weckman) was a significant exponent. I was amazed to see how much of his music is represented on disc, though I have admit that this is my first encounter with his music.
Weckmann was born in Niederdorla...

Please read the complete album review here!

 

orgelnieuws Arjen van Kralingen, December 23, 2020 :

“Berben mag wat mij betreft ook voor Weckmann wel weer in de prijzen vallen. Hij speelt avontuurlijk en fantasievol op twee schitterende orgels het voortreflijke werk van Weckmann.”
More details...

Please read the complete album review here!

 

Preis der deutschen Schallplattenkritik Friedrich Sprondel, Vierteljahresliste 1/2021 :

“[...] Berben schöpft aus dem Vollen, besonders in den großen Choralzyklen, die regelrecht erblühen in der Klangvielfalt und Klangpracht beider Orgeln.”
More details...

Diese Einspielung der Orgelwerke von Matthias Weckmann löst aufs Schönste alles ein, was schon die äußeren Umstände versprechen: die Tangermünder Scherer-Orgel von 1624 mit zwei jüngst rekonstruierten Zungenstimmen; die Stellwagen-Orgel der Lübecker Jakobikirche von 1636; ein brillantes Aufnahmeteam; und, nicht zuletzt, ein Künstler, dessen Expertise und charmante Musikalität die unendlich erfinderische Kontrapunktik Weckmanns ins Licht rücken. Berben schöpft aus dem Vollen, besonders in den großen Choralzyklen, die regelrecht erblühen in der Klangvielfalt und Klangpracht beider Orgeln.

 

Resmusica Frédéric Muñoz, February 13, 2021 :

“Léon Berben, par sa grande expérience de ces répertoires offre une grande variété dans ses choix à la fois de registration, de tempi, et de discours qui font que ces pièces paraissent nouvelles à l’écoute, passionnantes à tous points de vue [...] l’une des plus belles versions de la discographie.”
More details...

Matthias Weckmann (ou Weckman) est un compositeur-organiste particulièrement important de l’Allemagne du nord au XVIIᵉ siècle. Il fit ses études musicales à Dresde comme choriste à la cour de Saxe auprès de Heinrich Schütz. Cela lui permit de découvrir le style italien pratiqué par ce dernier quand il avait voyagé jusqu’à Venise et rencontré Monteverdi et les Gabrieli. Par la suite il vint à Hambourg pour étudier l’orgue auprès de Jakob Praetorius, grand maitre en la matière. Sur concours, il fût nommé organiste de l’église Saint-Jacques renfermant l’un des plus imposants instruments d’Allemagne. Comme la plupart des musiciens d’église de son temps, il a composé des pièces vocales, instrumentales ainsi que pour le clavier (orgue et clavecin). Pour autant, c’est l’œuvre d’orgue qui a fait la réputation de ce musicien savant par sa richesse d’écriture et sa variété, explorant diverses formes, souvent inspirées par l’Italie.
En deux disques, Léon Berben explore tout un ensemble très diversifié : Préludes, Toccatas, Canzone, Fugues, Fantaisies et surtout de splendides variations sur des hymnes et des chorals. Chaque CD utilise un orgue historique réputé : Le Stellwagen de l’église St Jacques de Lübeck sur lequel Helmut Walcha a gravé ses premiers disques de son intégrale Bach à partir de 1948 et le « Scherer » de Tangermünde, deux incontournables joyaux miraculeusement préservés par les siècles. On est ébloui par l’exubérance et le développement de certains versets de chorals comme par exemple le sixième de Es ist das Heÿl uns kommen her (Le salut nous est venu), véritable Fantaisie en « stylus phantasticus ». Ici ce sont presque 12 minutes de prélude au chant, en une immense déclamation parfois aux limites de la folie. Il y a dans cette musique des accents du sud, pas si éloignés de ce que Correa de Arauxo composait en Andalousie à la même époque. Weckmann et ses collègues contemporains ont souvent été décrits comme des méridionaux du nord. Comparée à d’autres versions intégrales de cette œuvre, Léon Berben, par sa grande expérience de ces répertoires offre une grande variété dans ses choix à la fois de registration, de tempi, et de discours qui font que ces pièces paraissent nouvelles à l’écoute, passionnantes à tous points de vue. Aux côtés de Hans Davidson (1 et 2), Wolfgang Zezer et Bernard Foccroulle, Léon Berben offre l’une des plus belles versions de la discographie.

Please also read the article here.

 

SWR 2 Treffpunkt Klassik Ines Pasz, February 21, 2021 :

“Léon Berben kennt die norddeutsche Orgelmusik dieser Zeit wie aus dem FF und leistet sich deshalb auch eine Menge Freiheiten: bei den Tempi und vor allem bei den Verzierungen. Ornamente, Verkleinerungen, Triller, die kostet Léon Berben aus, mit viel Fantasie und Spontaneität.”
More details...
 

Orgelkunst Luk Bastiaens, Jaargang 44/1 :

“De Nederlandse organist en klavecinist Léon Berben [...] zorgt bij de vertoking nog voor veel extra's door de kwaliteit van zijn aanstekelijke en puntgave orgelspel, zijn fantasierijke en uitermate gevarieerde registratie- en klavierwisselingen, zijn retorische benadering, de toevoeging van gepaste versieringen , de zorgvuldig gekozen tempi en de verschillende articulaties.”
More details...

Télécharger l'original de la critique:
Orgelkunst.jpg 1,36 MB

 

Crescendo Magazine Belgique Christophe Steyne, 24 February 2021 :

“Intégrale de l’œuvre d’orgue de Weckmann, intensifiée par un peintre de l’émotion”
More details...

Please read the full article on the Crescendo website! Lisez l'article entier sur le site de Crescendo magazine ! Schauen Sie sich den vollständigen Artikel auf der Crescendo magazine website an!

 

Diapason Vincent Genvrin, April, 2021 :

“[...] il n'y a pas dans cette intégrale une seule pièce qui ne manifeste la beauté et le fini d'un chef-d'oeuvre.”
More details...

Deux pôles ont exercé une influence decisive sur le Thuringien Weckmann : la cour de Dresde, où il se place sous la protection de Schütz, et Hambourg, où il suivra l'enseignement de Jakob Praetorius avant d'y obtenir, en 1655, la prestigieuse tribune de Saint-Jacques. C'est là qu'il développe un art à la fois savant et prolixe à travers diverses toccatas et canzones, mais surtout neuf constructions monumentales sur des chorals. Posé et réfléchi lorsqu'il abordait Cabezon, Léon Berben empoigne
cette fois la musique à bras-le-corps, et l'auditeur avec. Sur deux magnifiques instruments contemporains du compositeur, il répand à foison les couleurs sonores, fait étinceler les diminutions (Toccata dal 12 tuono), chante les solos avec
une éloquence monteverdienne (deuxième verset du Magnificat) et se meut à l'aise dans les plus longues et les plus denses constructions polyphoniques (sixième verset de Es ist das Heyl, plus de onze minutes !). C'est en effet l'infinie patience du travail de détail qui demeure la véritable « marque de fabrique » Berben. Comme aux prises avec un meuble à secrets, l'interprète réfléchit longuement, tâtonne, découvre enfin un mécanisme soigneusement dissimulé. Est-ce un tempo, une registration, la manière
de conduire telle voix ? C'est son affaire... Toujours est-il qu'il n'y a pas dans cette intégrale une seule pièce qui ne manifeste la beauté et le fini d'un chef-d'oeuvre.

Télécharger l'original de la critique:
Weckmann_Diapason.jpg 366,69 kB

Close

Rheinische Post :

Diese Instrumente machen es uns leicht, die Farbigkeit, kontrapunktische Kreativität und formale Strenge Weckmanns zu bewundern [...] man erlebt kostbare Details und zugleich das Atmen des Kirchenraums.

Music Web International :

My introduction to Weckmann’s organ music has been very positive indeed, and Léon Berben is a splendid advocate and an authoritative proponent. I’m completely won over by his choice of instruments, showcased in spectacular SACD quality sound.

orgelnieuws :

Berben mag wat mij betreft ook voor Weckmann wel weer in de prijzen vallen. Hij speelt avontuurlijk en fantasievol op twee schitterende orgels het voortreflijke werk van Weckmann.

Preis der deutschen Schallplattenkritik :

[...] Berben schöpft aus dem Vollen, besonders in den großen Choralzyklen, die regelrecht erblühen in der Klangvielfalt und Klangpracht beider Orgeln.

Resmusica :

Léon Berben, par sa grande expérience de ces répertoires offre une grande variété dans ses choix à la fois de registration, de tempi, et de discours qui font que ces pièces paraissent nouvelles à l’écoute, passionnantes à tous points de vue [...] l’une des plus belles versions de la discographie.

SWR 2 Treffpunkt Klassik :

Léon Berben kennt die norddeutsche Orgelmusik dieser Zeit wie aus dem FF und leistet sich deshalb auch eine Menge Freiheiten: bei den Tempi und vor allem bei den Verzierungen. Ornamente, Verkleinerungen, Triller, die kostet Léon Berben aus, mit viel Fantasie und Spontaneität.

Orgelkunst :

De Nederlandse organist en klavecinist Léon Berben [...] zorgt bij de vertoking nog voor veel extra's door de kwaliteit van zijn aanstekelijke en puntgave orgelspel, zijn fantasierijke en uitermate gevarieerde registratie- en klavierwisselingen, zijn retorische benadering, de toevoeging van gepaste versieringen , de zorgvuldig gekozen tempi en de verschillende articulaties.

Crescendo Magazine Belgique :

Intégrale de l’œuvre d’orgue de Weckmann, intensifiée par un peintre de l’émotion

Diapason :

[...] il n'y a pas dans cette intégrale une seule pièce qui ne manifeste la beauté et le fini d'un chef-d'oeuvre.
info2