alt-tag
Markus Eichenlaub
1970
En tant qu’organiste titulaire des grandes orgues de la plus grande cathédrale romane au monde, celle de Spire, Markus Eichenlaub y est responsable pour la musique liturgique comme pour la musique concertante d’orgue. De plus, il est directeur diocésain de la musique de l’église.

C’est son père qui lui apprit à jouer du piano à l’âge d’enfance. Aux Hautes Écoles de musique de Karlsruhe, Hamburg et Stuttgart il étudia l’orgue et la musique d’église (examen de soliste en orgue) auprès des professeurs Kay Johannsen, Pieter van Dijk et Jon Laukvik. De 2000 à 2010 il dirigait lui-même une classe d’orgue à l’Université Folkwang à Essen. En tant que professeur assistant il enseigna l’orgue de 2014 à 2017 à la Haute Ecole de Musique/ Université Gutenberg de Mayence.

Parmi les événements saillants de sa carrière il faut nommer un concert avec le célèbre « Simón Bolivar Youth Orchestra du Venezuela » à Caracas en 2008, ainsi que son récital à la Cathédrale Notre-Dame de Paris en automne 2015. De 1998 à 2010 la base de son travail musical fut son activité d’organiste titulaire de la Haute Cathédrale de Limburg. C’était là l’occasion pour la conception musicale d’un grande nombre de fêtes liturgiques et de concerts, y compris une exécution de l’intégralité de l’œuvre d’orgue de Johann Sebastian Bach dans un cycle de seize concerts. En 2012, pour le 75ème anniversaire de la mort de Charles- Marie Widor, Markus Eichenlaub a exécuté toutes les dix symphonies pour orgue dans un cycle de cinq concerts aux grandes orgues de la cathédrale de Spire.

Il fut lauréat de plusieurs concours internationaux d’orgue dont un Premier Prix au « Concours International Schnitger » en 1997 à Alkmaar/Pays-Bas.

Ses activités de concertiste international et de membre de jury de concours ainsi que de nombreux enregistrements radiophoniques et discographiques témoignent de la diversité de ses activités artistiques.

En tant qu’éditeur et compositeur il a publié de nombreuses œuvres chez des éditeurs tels que Carus, Bärenreiter, Schott et Butz.

Des compositeurs de renommé comme Enjott Schneider, Jürgen Essl, Naji Hakim, Jan Janca, Christopher Tambling et Andreas Willscher lui ont dédié des œuvres.