alt-tag
Kevelaer, Marienbasilika
Le grand orgue Seifert de la Basilique Ste.Marie de Kevelaer

Les Grandes Orgues SEIFERT de la basilique de Notre-Dame de Kevelaer furent construites entre 1905 et 1907. L’instrument disposa de 113 jeux réels répartis sur trois claviers et pédale. Fonctionnant à l’origine par transmission pneumatique, c’est déjà en 1926 que l’orgue fut électrifiê et agrandi par un «Fernwerk» de 18 jeux (placé sur la tribune nord de la basilique). Il comporta maintenant 131 jeux sur quatre claviers et pédale. La console actuelle fut d’ailleurs installée à ce moment-là.

Malheureusement l’instrument fut grièvement endommagé en 1944. Pendant cette période la basilique servit de camp d’internement. Le «Fernwerk» fut entièrement détruit.

En 1946 l’orgue fut provisoirement rendu jouable. Suite à la canicule pendant l’été 1976 l’orgue s’expire. Ce n’est qu’entre 1979 et 1981 qu’une profonde restauration fut entreprise par la maison SEIFERT de Kevelaer. Lors de la visite de Jean-Paul II à Kevelaer en 1987, on installe trois jeux en chamade derrière le buffet (Tuba magna 16’, Tuba mirabilis 8’, Cor harmonique 4’). Ces jeux sont des copies des chamades de l’orgue Cavaillé-Coll-Mutin du Sacré-Cœur à Paris. Ils s’intègrent parfaitement dans l’ensemble symphonique de cet orgue monumental.

En 2002 (donc après le présent enregistrement) une nouvelle restauration fut entreprise. Quelques adjonctions et modifications de la restauration de 1981 furent enlevées. Par contre le Fernwerk fut entièrement reconstruit. Aujourd’hui l’orgue comporte 149 jeux réels sur quatre claviers et pédale. Le buffet de style néogothique est haut de 14 m, large de 9 m et profond de 10 m.