alt-tag
Nemesio Otaño S.J.
1880 - 1956
Le Père Nemesio Otaño S.J. doit être considéré comme une des figures les plus importantes et pertinentes dans l'histoire de musique de l'Espagne du vingtième siècle.

Il est né le 19 novembre 1880 à Azkoitia (Guipúzcoa) et mort le 29 avril 1956 à San Sebastián. En 1896 il entré dans le monastère jésuite de Loyola (près d'Azpeitia) comme novice de quinze ans. Pendant deux ans il étudie les scieces humaines, en faisant simultanément des expériences musicales comme organiste du magnifique orgue Cavaillé-Coll de la Basilique de Loyola.

En 1903 il s'installe à Valladolid où il entre en contact avec Vicente Goicoechea, Vicente Arregui, Facundo La Viña et Jacinto R. de Manzanares, qui lui enseignent l'harmonie, la forme musicale, la composition, l'orchestration, le chant Grégorien et la polyphonie classique de façon appropriée.

Il a aussi fait la connaissance de compositeurs européens divers de musique sacrée, tels qu'Angel de Santi, Andrés Mocquereau, Vincent d’Indy, Julio Bas, Rafael Casimiri, Mitterer, Goller et Griesbacher. Pendant toutes ces années, il a continué à inlassablement composer des oeuvres de tous genres.

Père Nemesio Otaño a manifesté son intérêt pour la situation de la musique sacrée avec les mots suivants : “J'ai vu quel travail immense était à faire en Espagne pour l'art religieux et j'ai compris que c'était ma tâche, ma vocation.”

Il a dirigé ou a participé à de différents congrès de musique sacrée suivants les directives du Motu Proprio de Pape Pius X.

Il a composé 19 oeuvres pour orgue au total, des pièces d'un langage musical qui est aussi élégant qu'innovateur. Ces oeuvres sacrées pour orgue témoignent de sa grande vénération pour des compositeurs tels Wagner, Bruckner, Mahler et Strauss.