alt-tag
Zürich, Tonhalle
L’Orgue de la Tonhalle de Zürich, construit par les firmes Kleuker et Steinmeyer et inauguré en 1988, nous offre un ensemble de voix extrêmement caractéristiques qui, réunies, forment un plénum d’une puissance dramatique particulière.

Ces orgues créés pour la salle de concert séduisent par leur richesse de couleurs et sont uniques dans leur disposition conçue par Jean Guillou.

Pour rendre possible un dialogue musical, des voix solistes extrêmement différenciées sont placées sur les différents claviers: dans le Grand-Chœur par exemple, le cornet qui peut être constitué de jeux de mutation harmoniques. Ou bien les chamades placées derrière le buffet. Dans le positif, le cervelas d’un son fluide, le cromhorne ou la sesquialtéra d’une sonorité typiquement hollandaise. Egalement dans le pédalier nous trouvons avec la théorbe - une mixture avec les sons harmoniques inhabituels de la septième et de la neuvième (outre ceux de la tierce) - un registre qui se définit par une couleur nouvelle. Le registre Aliquot dans le Grand-Chœur est une mixture semblable. Le pédalier dispose entre autre de deux voix 32’ extrêmement sonores de même que de voix solistes bien dessinées.

Le Récit s’inscrit dans la tradition de Cavaillé-Coll. Le Grand-Orgue unit en lui les couleurs classiques de l’orgue. L’orgue dispose de deux consoles, d’une console en fenêtre mécanique, de même que d’une console électrique mobile reliée à l’orgue par câble co-axial. Cette console est à la pointe dé l’électronique que propose Solid State Logic: 360 combinaisons générales ainsi que 48 combinaisons divisées par clavier et pédalier, trois crescendi ajustables (à côté d’un crescendo-standard disposé de façon optimale). Ces crescendi composent en principe une suite de 30 combinaisons auxquelles on peut faire appel avec la pédale de crescendo.

L’orgue de la Tonhalle est un instrument qui, en même temps qu’il respecte toutes les traditions de la littérature d’orgue, les dépasse, ouvre de nouvelles perspectives et met son sceau tout à fait individuel sur toute sorte de musique.

Ulrich Meldau