Image Mario Castelnuovo-Tedesco - Complete organ works

Mario Castelnuovo-Tedesco - Complete organ works

€18,99 (TTC)

Avec ce SACD Aeolus présente à nouveau une première mondiale.

Le nom du compositeur italien Mario Castelnuovo-Tedesco est connu dans le monde de musique, avant tout, pour ses nombreuses compositions pour la guitare. Qu'une bonne heure de musique d'orgue excellente fait aussi partie de son catalogue, cela est prouvé par notre nouvel enregistrement de l'artiste italienne Livia Mazzanti. Ce qui est intéressant à remarquer c'est que le compositeur commence seulement après son émigration aux États-Unis - comme Juif italien se voyait-il forcé de quitter le pays sous la dictature de Mussolini - à composer de la musique d'orgue. A l'occasion des fêtes de Noël 1952, et en réponse à une carte de vœux de l'organiste Edward Power-Biggs, Castelnuovo-Tedesco eut l'idée de composer une très brève Fanfare pour orgue reposant sur les lettres du nom assez étrange de l'interprète et leur équivalence dans le système anglo-saxon de notation musicale. Cette Fanfare de six mesures, jouée par Power Biggs et radiodiffusée, devint le noyau générateur de "Introduction, Aria et Fugue". Cette fanfare, vous pouvez aussi l'écouter en mp3 sur ce site (exemple no. 1). Le vaste livret informe des circonstances de la naissance des autres œuvres (entre autres de la musique pour la synagogue, deux pièces sérielles expérimentelles ainsi qu'autres pièces libres) et les autres détails biographiques du compositeur. C’est le parcours embrouillé auquel les œuvres de Mario Castelnuovo-Tedesco furent soumises sur le plan éditorial qui, en partie, a motivé le long et complexe travail de recherche mené par l’organiste Livia Mazzanti, interprète sensible (et brillante) des répertoires de la première moitié du XXe siècle et de fait véritable artisan de cette surprenante initiative discographique. C’est à elle que nous devons ce travail acharné de redécouverte et de rodage des œuvres, également la mise au point, pour chacune d’elles, de registrations innovantes, entreprise de longue haleine ayant précédé, au cours de ces dernière années, l’enregistrement proprement dit. Mais nous lui devons avant tout une lecture attentive et émotionnellement riche de ces pages injustement oubliées, désormais sauvées de l’oubli grâce à son adhésion personnelle au monde spirituel de Mario Castelnuovo-Tedesco, à son intelligence musicale et à son inventivité poétique, qualités l’ayant conduite à s’en faire une interprète aussi rigoureuse qu’audacieuse. Nous avons pu effectuer notre enregistrement grâce au soutien généreux de Madame Cornelia Gerber (†) à l'orgue de la Tonhalle de Zurich, conçu par Jean Guillou, qui est admirablement mis en valeur ici avec ses nombreuses particularités. Notre enregistrement surround vous déplace comme l'auditeur littéralement dans la salle de concert...